– 12 juillet 2021 –

La cuisine vietnamienne en trois plateaux par Thien N.

Par

De nos jours, nombreuses familles ne font plus trop attention au plateau du Tet. Pendant longtemps, les offrandes du Tet aux ancêtres anciennes ont été une coutume typiquement vietnamienne. C’est ainsi que les enfants et petits-enfants témoignent de leur gratitude envers leurs ancêtres et de leurs grands-parents. Alors, quelles sont les particularités du plateau Tet dans les trois régions du Vietnam ?

Le Tet ou la fête du Nouvel an vietnamien est la fête la plus importante de l’année. La fête commence le premier jour du calendrier lunaire. En raison du cycle de 3 ans, le premier jour du Nouvel An lunaire se situe entre le 21 janvier et le 19 février du calendrier solaire.

En général, le plateau du Tet signifie des espoirs pour une nouvelle année de paix, de bonheur et de succès. Il y a une expression idiomatique vietnamienne “ Đói giỗ cha, no ba ngày Tết”, qui signifie que même si on est pauvre, on essaie d’emprunter de l’argent pour avoir suffisamment de nourriture pour les trois premier jours du Tet.

Le plateau traditionnel du nord au Vietnam : coloré

Les anciens croient souvent que la diversité et la richesse sur le plateau apporteront la fortune au propriétaire. Effectivement, le plateau du Nord a toujours beaucoup de plats avec divers ingrédients. En outre, ils pensent que la présentation du plateau ne se fait pas de manière désordonnée, elle doit être intelligemment et magnifiquement agencée.

Le plateau au nord a généralement quatre bols, quatre plats représentent les quatre piliers, les quatre saisons et les quatre directions. Le plus grand plateau comporte six bols et six plats ou huit bols et huit plats représentant la fortune parce que le numéro six et le numéro huit sont prononcés comme les mots “ fortune” et “riche” dans la langue vietnamienne ancienne. Celui des Hanoiens,  les habitants de la capitale, suit souvent les traditions ethniques, par exemple: une assiette de riz gluant rouge, du poulet bouilli, une soupe au porc et aux champignons, des vermicelles cuits avec des viscères du poulet, etc.

D’autres plats courants sont la soupe avec des champignons, les rouleaux de printemps cuits avec des pousses de bambou saupoudrés d’oignons verts pour ajouter de la couleur et de la saveur. Et le plat sec comme toutes sortes de saucisses, saucisses sautées, … est la caractéristique la plus distinctive du plateau au nord. Le gâteau au riz, ou le Banh chung, est un plat indispensable. Le gâteau est divisé en 8 parts régulières et servi sur une assiette avec des cornichons.

Enfin, la viande congelée apparaît souvent sur le plateau pendant les vacances du Tet. Dans de nombreuses localités, il y a aussi du bouillon de thé – un plat qui est devenu familier depuis longtemps sur chaque plateau de riz pour vénérer les ancêtres du Tet.

Le plateau traditionnel du centre du Vietnam : rustique

La région centrale, avec son climat rigoureux et ses caractéristiques climatiques a vu naitre une culture culinaire différente de celle du nord. D’ailleurs, la fête du Nouvel An dans le centre est généralement plus simple. Les plats sont généralement divisés en petits bols disposés sur un plateau rond mais sont également variés, exprimant l’esprit d’économie, d’amour et de partage.

Les plats du Tet du peuple central tournent généralement autour de rouleaux du riz avec des légumes. Les repas qui n’ont pas besoin beaucoup de temps pour être préparé comme le poulet bouilli, le porc, les œufs et divers types de rouleaux de printemps… De plus, les gens du centre accordent beaucoup d’attention pour conserver les plats plusieurs jours. Le bol à soupe est utilisé à la place des pousses de bambou séchées pour les aliments cuits à la vapeur comme les crevettes, le porc braisé, la viande en sauce de poisson, …

En outre, le banh tét central ou banh chung sont également différents des autres régions. Ce gâteau est généralement plus dense, avec moins de haricots verts pour l’aider à durer plus longtemps. Et un plateau déposé sur l’autel des ancêtres avec de nombreux plats préparés comprenant tous les ingrédients : de la volaille comme des poulets, des canards … et du bétail par exemple: des cochons, des vaches, des poulets .. Puis les habitants adorent les espèces aquatiques: la crevette, le crabe, le poisson …

Le plateau traditionnel du sud du Vietnam : généreux

 La particularité du climat du Sud est stable toute l’année, il n’y a pas d’hiver froid. Donc les plats du Tet sont plus proches de la cuisine tropicale. Dans le sud, il y a un autre type de gâteau de riz qui est découpé en longues tranches et accompagné d’une assiette de sauce de poisson. Le bol à soupe est utilisé à la place des pousses de bambou séchées. En outre, l’assiette de viande, assiette de crevettes à la viande, assiette de rouleaux de printemps, … sont également des plats indispensables au Nouvel An dans le Sud.

La plus grande différence dans le plateau du Sud est la soupe au melon amer qui est un plat Tet indispensable pour les habitants. Elle convient au temps chaud et ensoleillé du Sud. De plus, selon les croyances populaires, ces plats aident à dissiper les difficultés d’une nouvelle année pour prier pour une nouvelle année avec de plus belles choses. Le porc braisé est un plat populaire, les gens estiment que ce plat de viande aux graines de canard avec de la viande carrée, un œuf rond qui symbolisent le ciel et la terre.

Aucun commentaire pour le moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *