– 29 mai 2014 –

Bir Hakeim : Une histoire méconnue

Par

station de métro à Paris
station de métro à Paris

 

A Paris, une ville occidentale où certes on peut entendre des noms arabes, tel que Ahmed et Mohamed on rencontre rarement des édifices ou  des bâtiments  portant ce type de noms.

     Qu’un conseiller du président de la république française s’appelle Abderrahmane, qu’une ministre  s’appelle Rachida ou qu’une star de football s’appelle Zinedine, cela n’a rien d’inhabituel dans la mémoire collective des français  mais qu’une station de métro prenne son nom d’un puits du fin fond du dessert  cela parait plus qu’étonnant au moins pour la rive sud de la méditerranée.

Lors de ma visite à Paris, j’ai été surpris de lire sur la placarde d’une station de métro parisien  le nom de Bir Hakim, qui. En tant que libyen, ce nom, chez moi, est attribué à un ancien point d’eau  au milieu du désert  libyen, au sud de Tobrouk.

Ce nom m’a amené à plonger dans l’histoire de la seconde guerre mondiale  et l’histoire  de la France libre à cette époque-là  et son rôle  important dans la  résistance contre l’occupation allemande nazie de la France ainsi que la dimension géostratégique du concept de la résistance.

bataille de bir hakeim en LibyePendant seize jours, la première brigade française libre (future 1ère  division française libre) du général Kœnig y résista aux attaques des armées motorisées italiennes et allemandes (l’Afrika Korps) dirigées par le général Rommel. Le répit ainsi gagné par les Français libres permit aux Britanniques, alors en mauvaise posture, de se replier puis de triompher à El Alamein.

Bir Hakeim fut la première contribution militaire d’importance des Forces françaises libres. Elle fut pour beaucoup dans la reconnaissance politique par les Alliés du Comité national de la France combattante.

La curiosité m’a amené à questionner  certains français  de  différents groupes d’âge  sur les raisons qui ont mené à donner de nom à cette  station de métro.

La  majorité des personnes questionnées ne savent pas l’origine de ce nom ou toute information relative à la bataille de Bir Hakeim.

Au cours de ma discussion  avec le professeur d’histoire contemporaine française F. Parisot  à qui  j’ai exprimé  ma surprise  pour la méconnaissance  de certains français de ce grand événement dans l’histoire contemporaine de leurs pays, il m’a expliqué  que Bir Hakeim est souvent une bataille méconnue des Français, notamment des plus jeunes. On  peut trouver son explication par le fait  que l’histoire militaire n’est plus enseignée à l’école depuis longtemps et que par conséquent, les batailles, même célèbres (Austerlitz, Waterloo, Marignan, Sedan) ne sont pas ou presque pas abordées en cours à l’Exception de  Verdun .

« L’histoire de France elle-même est moins enseignée, depuis environ une vingtaine d’année : les principales batailles, notamment celles de la France libre durant la Seconde Guerre mondiale, sont donc très peu abordées. Les programmes scolaires mettent plutôt l’accent sur l’histoire sociale, l’histoire thématique (par exemple, « la guerre au XXe siècle), plutôt que l’histoire chronologique et nationale » Ajoute M Parisot.

D’autre part, il pense que l’on parle plus de la résistance intérieure (FFI), tant dans les médias que dans l’enseignement, que des FFL (Forces françaises libres) : donc les combattants de Bir Hakeim sont moins connus des Français.

Quelle fut ma surprise,  quand  j’ai appris qu’un metteur en scène libyen à déjà filmé une partie de son film documentaire à Tobrouk en Libye et est entrain de finaliser les démarche administratives pour filmer la deuxième partie du film  en France. Le film s’intitule –le serment de Tobrouk- et il pourra nous révéler beaucoup de surprise sur cette partie de l’histoire commune de deux peuples et sur  une autre forme de résistance de l’armée française libre en Afrique du nord.

                                                     

Aucun commentaire pour le moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *