– 21 décembre 2015 –

Chine : Un ou deux enfants?

Par

Jeudi, 29 Octobre 2015, la Chine a annoncé officiellement la fin de la politique de l’enfant unique qui avait commencé il y a 36 ans, et qui a évité plus de 400 millions d’habitants supplémentaires en Chine.  Désormais, tous les couples auront l’autorisation d’avoir deux enfants. Mais est-ce que cette nouvelle politique peut changer la tendance déclinante de démographie chinoise? Sera-t-elle assez efficace pour résoudre le problème du vieillissement de la population?

Le changement de la politique de l’enfant unique, de portée historique, fait suite à un assouplissement déjà réalisé il y a deux ans, Beijing ayant permis aux Chinois d’avoir deux enfants si l’un des deux parents était lui-même enfant unique ; ceci pour empêcher le vieillissement.

Dès 2007, la Chine a amorcé la pénurie de main-d’œuvre. Il y a donc trop de personnes âgées, et pas assez de jeunes pour financer leur retraite.
Selon L’ONU, un tiers des Chinois auront plus de 60 ans dans 35 ans. Le gouvernement chinois pense qu’il est nécessaire de changer sa politique de planification familiale.

Selon l’analyse du Bureau des naissances, grâce à cette réforme, la Chine aura de 470 000 plus de bébé que l’année précédente. Mais il n’aura pas de  ruée vers la procréation, parce que seuls 40% des couples disent envisager un second enfant. En effet, beaucoup de couples chinois, pour des raisons financières, ne souhaitent avoir qu’un enfant.

Un peu d’histoire

La politique de l’enfant unique est la politique publique de contrôle des naissances mise en œuvre par la Chine de 1979 à 2015. Destinée à éviter la surpopulation du pays, elle se manifeste essentiellement par la pénalisation des parents de plus d’un enfant, mais aussi par la réalisation d’avortements et de stérilisations par la force. Par exemple, la chine a eu recours à  l’avortement artificiel forcé, sinon, on doit payer une forte amende et en même temps il était probable de perdre leur travaille s’ils étaient officiers dans le gouvernement.

La politique de l’enfant unique a eu beaucoup d’influence en Chine. On peut dire que c’était une politique efficace. Dès 2000, la croissance démographique donne des signes de faiblesse et la population n’est plus aussi galopante. Selon les chiffres, la population devait atteindre de 1,39 milliard de personnes en 2015 ; les résultats de 2014 montrent que le rythme de la croissance démographique réel était moindre : 5,2% contre 7,29% anticipé. De ce fait cette année, la population chinoise sera plus proche de 1,37 milliard et en 2020, elle atteindrait 1,4 milliard et non 1,45 milliard comme prévu.

Qu’est-ce que vous pensez du changement de la politique chinoise de l’enfant unique? Sera-t-elle efficace?

Zhaodong, étudiant chinois, enfant unique
Je pense que son influence est très limitée. Pour moi, je suis enfant unique, je dois m’occuper de quatre parents déjà ; c’est trop lourd si j’ai deux ou plus enfants dans le futur. Mais si le gouvernement fait plus, par exemple, comme la France, il va donner des allocations familiales pour les couples jeunes, peut-être que ça marchera mieux.

Liyan, étudiante chinoise, enfant unique
Je préfère vivre sans enfant. Peut-être un enfant, ça dépend de ma situation économique. Mais deux, un peu trop je pense.

Genesis Encarnacion, étudiante américaine
Je connais un peu la politique de l’enfant unique en Chine. Dans le passé, si les chinois avaient  deux ou plus enfants, il fallait payer très cher. Donc beaucoup de jeunes de mon âge sont enfant unique. Ils sont déçus de cette politique laquelle les fait sentir seul. Par rapport au changement, ce ne serait  pas efficace. Les idées de jeunes sont proches, le concept a changé. Généralement, on ne veut pas avoir beaucoup d’enfants.

Emma Weening, étudiante hollandaise
Oui, c’est bien. Ce changement offert des choix pour les jeunes. S’ils ont la volonté, ils peuvent en avoir deux. Même beaucoup de gens ne veulent pas, il toujours est une bonne nouvelle pour la Chine de améliorer sa structure de démographie. Pour les gens qui veulent avoir plus d’enfants, ce changement les donne une autorisation légale.

Aucun commentaire pour le moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *