– 19 décembre 2014 –

La compétition sur le petit écran

Par

Lorsque vous êtes chez vous devant la télé, vous pouvez vous apercevoir qu’au moins 4 chaînes diffusent des émissions de compétitions. (Top chef, American idoles, SuperstarK) C’est un phénomène mondial et la Corée ne fait pas exception.

Actuellement, le monde est dans la préoccupation de la compétition. Cela ne concerne pas seulement le marché mondial mais aussi des émissions télévisuelles comme « Amercian Idols », « Top Chef », qui acquièrent une popularité sensationnelle. Des gens qui veulent se faire élire le meilleur dans un domaine qui les passionne sont en concurrence avec les autres et finalement une personne gagne toute la gloire. Depuis quelques années, de nombreuses émissions de compétitions augmentent à vue d’œil sur les chaines de télé. Ces programmes enthousiasment les téléspectateurs.

Au fur et à mesure que la culture mondiale communique et que les échanges de produits culturels dans le monde entrent en activité , le marché de formats d’émissions prend de l’ampleur. Notamment, les formats d’émissions de compétition se sont développés à grande vitesse. Récemment, le monde est passionné de voir ces compétitions. C’est évidemment un phénomène mondial du 21siècle.

Quoiqu’il soit la mode, le défaut est évident.

Il y a 5ans, les producteurs en Corée s’apercevant que ces types d’émissions étaient à la mode, en ont développé plein comme celles-ci. A partir de la réussite de l’émission « Super Star K », ce phénomène est devenu plus évident. Et puis, les pronostics se sont révélés exacts.
Malgré le succès, beaucoup de problèmes sont apparus et l’opinion publique s’est emparée du débat. En effet, ce genre d’émission, qui met en jeu des gens ordinaires dans des situations réelles, est parfois controversé.
En premier lieu, la vie privée des participants n’est pas respectée. Leur vie est regardée par des millions de gens. C’est une situation grave en Corée de laquelle les participants souffrent énormément. Tout au long de l’émission, ils subissent des jugements intempérants et les avanies du public à travers les mauvais commentaires sur Internet.
Deuxièmement, le sentiment de concurrence augmente du côté du public. Il incite la compétition. Le plaisir principal des émissions de compétitions est de voir le processus de victoire des participants. Les téléspectateurs s’enthousiasment énormément. Ces émissions nous montrent qu’on peut gagner la gloire uniquement en réussissant et si le participant n’obtient pas la première place, il  ne gagne aucune considération. Certes, une compétition « douce » pourrait motiver et aider le public et les participants à progresser, dans les faits, la compétition « surchauffée » a une influence négative.

American Idol- un émission de compétition aux Etats-Unis
American Idol- une émission de compétition aux États-Unis

Enfin, la vie privée des participants pose encore un problème. Surtout en Corée, c’est un problème grave. Au début des programmes, les participants font une interview pour que les spectateurs puissent mieux les connaitre. Ces rapports captivent l’intérêt du public et parfois influence son opinion. Presque toutes les émissions compétitives comportent un système de vote, qui permet aux téléspectateurs de supporter un des participants qu’ils veulent voir gagner. Or, le résultat est influencé. Le problème de l’impartialité peut arriver car le public vote suivant les interviews et non pas suivant la capacité du participant dans le jeu. Malgré tous ses défauts, la popularité de ces émissions est constante.

Des modèles à risque;

Aux yeux du public, ce type d’émission est vu comme le moyen qui a le pouvoir de réaliser le rêve de n’importe qui. En réalité, c’est une fabrique de produits culturels qui trouve facilement des talents nouveaux. C’est tout bénéfice pour les deux parties : les participants et les chaînes de télé. L’émulation crée reste un problème grave selon moi. Le monde est déjà plein de compétition : Le taux de chômage est élevé, l’entrée à l’université fait jouer la concurrence. On habite dans un monde compétitif. Ce qui m’inquiète, c’est que le problème va s’aggraver. Au lieu de produire un sentiment compétitif, il vaudrait encourager les gens à prendre courage et avancer à leur rythme!

 

Aucun commentaire pour le moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *