– 12 mai 2017 –

Vivre en Littérature!

Par

Le cours de Littérature française moderne et contemporaine, niveau C1, dispensé par Frédérique Cosnier Laffarge propose régulièrement aux étudiants des rencontres littéraires avec les auteurs étudiés. Ce semestre, Christophe Fourvel, bien connu au CLA puisqu’il y anime un atelier d’écriture, se laisse interroger sur son dernier roman:Le Mal que l’on se fait, éditions La Fosse aux ours, 2014
 (Prix Marcel Aymé 2014).
Frédérique nous parle de son travail avec les étudiants.

En cours de Littérature française moderne et contemporaine, niveau C1, nous travaillons sur des œuvres intégrales. La première partie de semestre est consacrée à l’étude d’un « classique » moderne, jusqu’à maintenant c’est L’Étranger, d’Albert Camus. La deuxième partie s’oriente vers des auteurs contemporains. Quand je le peux, j’essaie d’accueillir l’auteur en classe. Au 1er semestre nous avons un partenariat avec le Centre Régional du Livre de Franche-Comté pour le festival « Les Petites Fugues », grâce auquel nous avons par exemple reçu Jacques Moulin (poète) et Julia Deck (romancière). Au 2èmeedt21_fourvel1 semestre, j’essaie de faire venir des auteurs que je connais, qui habitent la région, et qui témoignent d’une réelle recherche littéraire telle qu’elle se joue dans la littérature contemporaine, par exemple Yves Ravey, et hier, Christophe Fourvel.

Il s’agit de partir d’une œuvre phare inscrite dans le patrimoine littéraire français (L’Etranger), d’évoquer autour de cette œuvre les changements qui se profilent à partir des années 40, le questionnement, la mise en doute des structures, des pouvoirs de « la littérature » telle qu’elle était vécue jusque-là, pour ouvrir progressivement sur la littérature telle qu’elle se vit de nos jours. Nous recevons donc un auteur, mais nous faisons aussi une sortie en librairie, où le libraire nous parle des enjeux de l’économie du livre, de son métier et de sa passion. Souvent, les étudiants retournent le voir, ils sont mis en confiance, ils osent entrer dans la librairie, pour discuter, être conseillés.

Le travail autour des textes se fait par une approche sensible: on écoute la voix d’Albert Camus, on s’entraîne à lire soi-même, par des exercices d’oralisation en petits groupes, cela permet d’observer le texte de près et de faire entendre sa voix propre, qui traverse notre expérience. Pour les textes d’auteurs contemporains, même approche, nous étudions le texte, soit intégral s’il est en livre de poche, soit par de larges extraits, sans questionnaire trop préétabli, mais par un questionnement continuel sur les effets que produit le texte sur nous, après vérification d’une compréhension générale. Puis les étudiants sont invités à dire quels motifs rendent compte au mieux de leur lecture, à choisir un passage, à justifier ce choix, et à traduire ce passage dans leur langue maternelle. Ils sont invités aussi à dire quelles difficultés ils eue pour traduire, comment ils ont pallié cette difficulté, ce que cela révèle sur la langue française et leur propre langue. Après la rencontre, ils doivent rendre un petit dossier créatif où ils mettront leur traduction commentée, ainsi qu’un texte d’invention (2 sujets au choix sont proposés), encadrés par une introduction et une conclusion qui rendra compte de leurs réflexions, leurs ressentis. A cela s’ajoute une présentation par semaine de livre pris dans une liste, présentation orale réalisée par un étudiant. A la fin du semestre, les étudiants se font une idée de la variété de la production littéraire moderne et contemporaine, des différentes possibilités, des différentes voix… Bref, on travaille beaucoup, et on s’enrichit aussi beaucoup, de découvertes et d’échanges !!

Lecture par l’auteur – Christophe Fourvel – d’extraits de son texte : « Le Mal que l’on se fait » accompagnée par Leslie Kervella à la guitare électrique, à la galerie « Mémoire de l’Avenir », 75020 Paris

 

Aucun commentaire pour le moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *