– 21 décembre 2015 –

La COP 21 à Besançon

Par

La COP 21, la conférence sur le climat, qui a eu  lieu du 30 novembre au 11 décembre  2015 à Paris a été lancée à Besançon le 28 novembre. En effet, ce jour là, Besançon a ouvert ses portes à des organisations qui militent  pour protéger et améliorer l’environnement.

Oui, les Bisontins étaient présents pour l’écologie. L’événement, nommé « Besançon en 2050 » qui a duré tout la journée, est la réponse de Besançon à tous ceux qui se demandent si les élus bisontins se préoccupent de l’état de la planète et  s’ils  font quelque chose pour améliorer les problèmes écologiques de la ville. Parmi les organisations présentes il y avait « Les Jardins Familiaux », « Le Syndicat Apicole du Doubs », « La Boutique Insolite », et un représentant de la ville de Besançon. Toutes prêtes à donner leurs avis sur la meilleure façon de sauver la planète. Tous les participants étaient d’accord pour dire que l’on a besoin des efforts collectifs mais que les efforts individuels sont aussi importants. Le grave problème avec cette idée est la manière de vivre de beaucoup de personnes.  » La consommation et l’individualisme sont des causes du réchauffement. On veut ce que l’autre a  » , a exprimé une représentante des Jardins Familiaux de Besançon.  » Notre société vivre à, part de la nature. Nous n’habitons pas avec la nature. Nous sommes complètement à part ». La solution qu’elle propose est de faire appel au gouvernement pour créer des lois.

On a encore beaucoup de choses à faire. La ville de Besançon nous donne des espaces pour les transformer en jardins. Notre objectif est d’avoir des espaces semi-ouverts  » , a ajouté la représentante dont l’organisation se consacre à créer et louer des jardins aux habitants:  » Nous avons 400 jardiniers qui empruntent des espaces, des grands à Planoise et des plus petits en centre ville ».

En recherche pour une solution plus collective

Un représentant de la ville de Besançon a parlé avec les gens pour les faire réfléchir sur le type d’énergie qu’ils utilisent.« Brûler du bois c’est meilleur pour la nature. Le bois est naturel et biodégradable », conseille-t-il. La ville fait beaucoup pour conserver l’environnement. Avec des ateliers pour les Bisontins et un programme pour enlever les espèces envahissantes, la ville souhaite aider avec ses efforts. « Chaque personne doit faire quelque chose. On a vu ce matin, peu de personnes intéressées « , répond cet élu local.

Mais l’attrait de ce jour était les dégustations peu traditionnelles: les insectes, présentés comme la nourriture du futur. Pas encore autorisés pour la consommation au public, des chefs étaient présents pour répondre à toutes les questions de spectateurs curieux. Cuisinés courants dans la cuisine française. « Il n’y aura pas suffisamment d’hébergements pour la viande et les insectes ont plus de protéines et sont bons pour la santé », ont expliqué les chefs de « La Boutique Insolite. »
«Besançon en 2050», propose des nouvelles idées pour sauvegarder l’environnement. Ce jour, Besançon a crée un espace pour échanger et les partager…Pour dire ainsi à ses citoyens que oui, pour Besançon, le climat est un sujet important.

Aucun commentaire pour le moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *