– 17 mai 2017 –

Gens de Taipei

Par

Excellent recueil de nouvelles pour mieux connaître une partie de la société taïwanaise des années 50.

« Gens de Taipei »
Titre original : Tai bie ren/臺北人edt21_pjchen1
Origine : Taïwan – 1971
Date de parution VF : 01/11/1998
Auteur : Bai Xian Yong
Traduteur : André Lévy
Gernes : Histoirique – Nouvelle
Thèmes : Culture moderne – faits réels
Editeur VF : Philippe Picquier
Nombre de pages : 275

« Gens deedt21_pjchen2 Taipei », ce livre se compose de quatorze nouvelles ; chaque histoire utilise différents styles pour décrire et raconter la vie. Les personnages sont le cœur des récits; ils présentent tous des classes sociales et des professions différentes : un général âgé, un intellectuel, un domestique, une célébrité, etc. Même si rien ne les relie en apparence, ils ont tous un point commun : leur naissance ( nés en Chine). En 1949, quand  gouvernement a perdu la guerre civile chinoise, beaucoup de gens se sont repliés à Taïwan. Une nouvelle vie a commencé mais ils ne pouvaient pas oublier le passé, ils avaient un dilemme entre le passé et la réalité.

Les gens pensaient qu’ils étaient étrangers.

Bien que ce recueil s’intitule ‘‘ Gens de Taipei’’, l’auteur ne décrit pas les gens qui sont nés à Taipei. Cependant ils ne sont pas les vrais habitants de Taipei parce qu’ils avaient été obligés de s’installer ici en raison de la guerre. ‘‘Le passé ’’ vivait dans leur cœur et cela s’effaçait difficilement. Parmi les personnages, les personnes âgés et les femmes décrites sont des célébrités ou des petites gens, ce qui représente toute la société. À cette époque-là, ils étaient satisfaits d’eux même si ils avaient abandonné leur vie d’avant ; ils ont courageusement fait face leur destinée.
L’auteur décrit les changements de Taipei : les noms donnés aux Rues de la ville étaient empruntés à la Chine pour rappeler à ces immigrants d’où ils venaient.
Le passé vivait profondément dans la mémoire des personnages et il s’effaçait difficilement.
Avec le temps, les gens essayaient de s’adapter à créer une nouvelle vie… ou bien ils mouraient de dépression.

Où sont leurs âmes ?

À cette époque-là, l’histoire de ces gens ne méritait pas qu’on en parle mais elle est importante. Bai Xian Yong nous permet de connaître et de témoigner des transformations de la ville de Taipei. En effet, il était interdit de parler de l’histoire de ces gens pour raison politique. Alors, personne ne pouvait comprendre leur sort, leurs sentiments et leurs pensées.

Taïwan se compose de diverses ethnies qui sont venues à différentes époques. Par exemple, il y a 400 ans, des immigrant Han s’y sont installés, suivis par les Espagnols, les Hollandais et les Japonais. Toutefois, pour ‘‘ les gens de Taipei ’’, certaines de leurs pensées entrent en conflit avec la réalité. Pour cette dernière génération de migrants, il leur était difficile de s’approprier le territoire. Ce sujet donne lieu à des discussions conflictuelles.

En définitive, ces nouvelles nous permettent de connaître l’histoire des années 50, et de redécouvrir l’histoire de ces gens et le sens de leurs sentiments. Ces ‘‘ gens de Taipei ’’ ne présentent pas la société taïwanaise dans son ensemble. Cette société est plus complexe qu’on ne l’imagine!

‘‘ Gens de Taipei ’’ illustre cette pensée chinoise : ‘‘Aujourd’hui, nous ne sommes pas encore ceux que nous étions au temps jadis.’’

Bai Xian Yong

edt21_pjchen3Né à Guilin, Bai Xian Yong a résidé à Chongqing, Shanghai, Nankin puis Hong-Kong avant de rejoindre Taïwan. Il commence des études en Hydraulique à l’université Chenggong avant de choisir la littérature anglaise à l’université de Taïwan. Il est considéré comme un écrivain majeur de littérature chinoise. Bai Xian Yong appartient au mouvement moderniste de la littérature de Taïwan.

Pour parfaire vos connaissances sur la littérature à Taïwan:
Écoutez RFI dans La danse des mots, émission du 4/05/2017
Taipei, Histoires au coin de la rue – L’asiathèque,
Par Yvan Amar

 

 

Aucun commentaire pour le moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *