– 17 décembre 2013 –

La maison natale Victor Hugo

Par

Victor HUGO est né à Besançon, le 26 février 1802. Sa maison natale a été sauvegardée  jusqu’à aujourd’hui 2013.

Selon l’histoire, Victor Hugo n’est pas resté longtemps à Besançon, juste  six semaines. Nous avons  visité  cette  maison il y a quelques semaines  et nous y avons rencontré madame  Emilie Fouguet qui en est  la  responsable. Comme beaucoup de Bisontins, nous nous sommes posées la question de la nécessité de l’ouverture de cette maison cette année :  « C’est grâce aux visiteurs qui l’ont  demandée et une volonté du maire, puis il y a encore une raison, cette  année est aussi le 210ème anniversaire de la naissance de Victor Hugo et le 150e  de la parution des Misérables. »
???????????????????????????????Près de la porte de cette maison, on peut trouver une plaque, où il y a la date de naissance de Victor Hugo.

L’après-midi, où nous l’avons visitée, il y avait pas mal de personnes âgées, en revanche nous n’y avons pas rencontré d’étudiants. « 10500 personnes l’ont déjà visitée : 55% de Bisontins, 5%  d’étrangers, 20% de la région de Franche-Comté. Les types de visiteurs dépendent du temps, par exemple, en après-midi, les personnes âgées  ou les gens en retraite puis  le matin ou en fin d’après-midi, un peu plus  d’étudiants ou d’élèves. Jusqu’à aujourd’hui, environ  trois mille élèves  ont fait la  visite », nous précise Mme Fouguet.Parfois, les visiteurs se trompent et pensent qu’ils visitent la maison où Victor Hugo a habité. Ils pensent qu’il n’y a15vh1 pas de choses « importantes » dans cette maison.« Comme vous savez, cette  maison  n’est pas  ‘une  biographie ’ autrement dit, ce n’est  pas  un endroit pour décrire  la  réalité de sa vie, même si les gens la connaissent mal. Victor Hugo s’est battu en  politique pour le droit des enfants, cependant on  ne le connait  juste que comme écrivain. N’oubliez  pas, il est aussi un homme  politique ! On espère que les gens le connaitront profondément quand ils sortiront de cette maison ». Cette maison est dédiée à l’homme, ses idées et ses actes, au grand homme public qu’il a été.
Au rez-de-chaussée, il y a un buste de Victor Hugo, nous pouvons le voir plus  visuel. Au premier étage, on peut  trouver  une  petite  bibliothèque qui est composée de différentes traductions des livres de Victor Hugo; nous pouvons les lire tranquillement. En sous-sol on peut assister à une projection  où 65 personnalités commentent les plus fameuses phrases de Victor Hugo.
Si vous  voulez  connaître  Victor Hugo autrement qu’à travers ses romans, venez à Besançon, dans sa maison  natale !

                 L’histoire de la maison natale de Victor Hugo
C’est la maison à Besançon où Victor Hugo est né. Après qu’il est parti, un peintre du 19ème siècle connu a habité dans cette maison. C’est Gustave Courbet. Puis la maison est acquise par la ville Besançon. Dans cet appartement, habitaient jusqu’à l’année dernière un comédien qui travaillait au théâtre de la ville et une vieille dame. Et l’année dernière elle est devenue ce monument à la mémoire de Victor Hugo.

                                        Les fonds récoltés
« Le  département, le Doubs nous a donné 310 000euros. La région  Franche-Comté 300,000euros et puis la banque, le Crédit  Agricole a contribué à hauteur  de 10000euros, ensuite  le mécénat  divers a contribué, 4000 euros et la DRAC (Direction Régionale des affaires culturelles).  Nous n’avons pas obtenu beaucoup de subvention de l’Etat, juste 2200euros parce  que  cette maison  est  ni musée ni bibliothèque »

                                  L’ancienne pharmacie

A côté de la maison natale Victor Hugo, on peut trouver une ancienne pharmacie. Celle-ci a été construite en 1738 et a fonctionné jusqu’en 1909, pendant 2 siècles. A partir de 1910, la ville de Besançon n’ayant pas assez d’argent pour l’acheter, un antiquaire acquiert le mobilier de la pharmacie et  le revend à un américain qui en fait don à la ville de Nice. Enfin aujourd’hui, la pharmacie est revenue à Besançon et est ouverte au public.

 

 

 

Aucun commentaire pour le moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *