– 30 mai 2019 –

La douleur des travailleuses/////Hwayoung BAE

Par

Selon des statistiques en 2017, dans la population féminine active, la moitié des femmes travaillent. Les femmes souffrent de diverses formes de discrimination pour concilier leur carrière professionnelle et leur vie privée.

Les femmes sont désavantagées dans le recrutement et la vie professionnelle. Bien que ce soit une institution publique, un certain gouvernement municipal a limité la candidature au concours d’entrée aux hommes. Un café met en avant la condition de << un homme qui a effectué son service militaire >> dans une annonce d’emploi de serveur. Des employeurs ont évité des embauches principalement à cause du mariage et de l’accouchement en perspective. Même après un emploi réussi, l’employeur a conseillé de quitter l’entreprise après avoir découvert que le travailleuse était mariée, après avoir demandé un congé parental.

Des exemples parlants

Il existe les cas suivants selon les différences de sexe en ce qui concerne le placement professionnel ; le cas où une travailleuse est amenée à un travail avec un taux de croissance salariale faible, le cas où une travailleuse est forcée d’exercer une activité qui nest pas liée à sa mission ou de nettoyer, le cas où un poste de secrétaire de remplacement n’est attribué qu’à une femme. Étant donné que la culture organisationnelle des entreprises est menée par les hommes, les femmes sont dans une position désavantageuse pour être évaluées. Par conséquent, il est également difficile pour les femmes d’obtenir des promotions.
En outre, l‘interruption de carrière des femmes qui travaillaient dans une PME est grave. Du reste, 99% des travailleuses appartiennent à des PME. En effet, les institutions et les politiques ne fonctionnent pas bien par rapport aux grandes entreprises ou aux institutions publiques. Il nest pas facile pour les femmes qui ont perdu leur carrière à cause dun accouchement et de la garde denfants ou celles qui nont pas dexpérience de réussir. Leurs concurrents, les jeunes qui viennent de terminer leurs études universitaires, ont aussi du mal à prendre un emploi. Et des entreprises évitent des femmes coupées en carrière.

Et le salaire!

Selon l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), le salaire des femmes est 63,3% de celui des hommes. Cet écart de salaire entre les hommes et les femmes se classe premier parmi les États de lOCDE. Lorsque les femmes travaillent de 9h à 18h, on peut considérer que ces salariées travaillent pratiquement de 15h à 18h comme bénévole. C’est pourquoi les organisations féminines sonnent l’alarme à 15 heures et arrêtent leur travail lors de la journée internationale des femmes, le 8 mars, chaque année depuis 2017.

Les maux domestiques

D’autre part, le nombre de crimes sexuels signalés aux bureaux augmente d’année en année. Une femme sur deux a déclaré avoir été victime de harcèlement sexuel. On s’attend à ce que de nombreuses victimes ne signalent pas car bien souvent, malheureusement , la peur de subir humiliation ou injustice détermine l’omission des signalement.
De nos jours, les hommes et les femmes
se marient à la trentaine. La plupart des femmes vivent comme des mères qui travaillent pour des raisons économiques après le mariage. Selon le résultat de lenquête nationale en 2016, les épouses qui sont entre la vingtaine et la quarantaine ont passé 2,6 fois plus de temps aux tâches ménagères que leur mari. Ces dernières années, le nombre de cas de troubles aigus de la colonne vertébrale et des disques lombaires des épouses salariées est en augmentation.

Aucun commentaire pour le moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *