– 12 juillet 2021 –

La beauté de la danse des mille mains : la danse du Saman par Rae F.

Par

L’Indonésie a de nombreuses culturelles connues dans le monde entier. Surtout dans les arts, tels que les danses traditionnelles. La danse Saman en fait partie.

Parmi les variations de la danse traditionnelle indonésienne, la danse Saman est tout à fait unique. La particularité de cette danse n’est pas seulement dans la cohésion des danseurs, mais aussi dans l’harmonisation du chant qui les accompagnent. Cette particularité rend également cette danse très populaire, non seulement en Indonésie, mais dans le monde entier. Voici une présentation de cette danse, à partir de son histoire et ses origines, ses mouvements, son costume et sa signification.

Origine et histoire de la danse Saman

La danse Saman est une danse de la tribu Gayo qui est situé dans la ville d’Aceh, elle a commencé à se developer au 14ème siècle grâce à un grand érudit nommé Sheikh Saman. Au début, cette danse était un jeu folklorique nommé Pok ane. La culture islamique qui est entrée dans la région Gayo à cette époque a été mélangée avec le jeu Pok ane, donc la chanson d’accompagnement s’est transformée en une chanson pleine de sens et des louanges à Dieu. La culture islamique a également changé plusieurs mouvements de cette danse à partir des applaudissements et des changements de position des danseurs.

Pendant le sultanat d’Aceh elle a été  présentée une fois à la célébration du prophète Mohammad SAW dans les mosquées de la région de Gayo, mais avec son développement, elle a ensuite été présentée lors d’évènements public tels que la fête d’anniversaire d’un personnage important.

Signification de la danse Saman

Cette danse traditionnelle d’Aceh a une signification qui est contenue dans la disposition des danseurs. Ils se placent selon des lignes horizontales, verticales, diagonales et courbes. Ils doivent s’asseoir en ligne horizontale, ils décrivent les humains en tant que créatures sociales.

Les danseurs et les mouvements de la danse

Au début, la danse Saman n’est présentée que par des hommes, pas plus de dix personnes, huit danseurs, et deux Sheikh. Avec le temps, la danse est plus vivante si elle est présentée avec plus de danseurs, aujourd’hui elle peut être réalisée par plus de dix danseurs. Les femmes sont autorisées à exécuter cette danse. Pour synchroniser la cohésion des mouvements de danseurs, elle est dirigée par deux Sheikh. Les Sheikh sont les régulateurs du rythme des mouvements et guident également les chants ou poèmes qui accompagnent cette danse. Les mouvements de cette danse sont généralement divisés en plusieurs éléments, tels que les mouvements d’applaudissement et de battement de poitrine, les mouvements de tremblements, les mouvements de Lingang, et les mouvements de Surang-tamisage. Le nom de tous les mouvements de cette danse vient de la langue Gayo. L’harmonisation des mouvements rend cette danse si unique et coule rapidement avec les paroles.edtRae1

Aucun commentaire pour le moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *